Numéro 3: Inspirez! Soumettez-nous vos idées!

Numéro 3: Inspirez

Soumettez-nous vos idées!

Les soins personnels, le mieux-être et le bien-être, sont des idées concepts et (parfois) des mots à la mode que nous entendons dans les espaces des droits de l’Homme depuis un certain temps maintenant. Lentement mais sûrement les activistes, mouvements et organisations ont commencé à porter attention à la difficulté émotionnelle qui accompagne le travail de plaidoyer et de justice, et son impact sur la santé mentale ainsi que ces effets sur nos corps physiques, mentaux et spirituels. Des journées au spa, des jours de congé, des services de conseils ou des services thérapeutiques sont des interventions sont utilisées pour lutter contre l’épuisement professionnel et l’état prévalent de malaise. 

Alors que notre réflexion et nos analyses se sont approfondies, des activistes féministes ont questionné comment le discours sur le bien-être et les soins personnels a assigné la responsabilité, et même le blâme, sur l’individu. Ce discours a aussi eu l’effet d’isoler les individus de leur contexte, excluant ainsi une analyse des conséquences de l’oppression  systémique sur le malaise physique, mental et spirituel. Nous reconnaissons de plus en plus que les soins ‘personnels’ ou la prise en charge de ‘soi’ n’est pas un concept suffisamment large afin de reconnaître et de soutenir que le malaise est ancré dans les oppressions systémiques – qu’ultimement, pour être bien, nous devons aussi être libres et vivre dans un monde juste. Comme Hope Chigudu l’exprime:

Au centre du trauma réside des questions de pouvoir. Le pouvoir est exercé sur nous en tant que femme; le pouvoir que nous détenons ou ne détenons pas; le pouvoir tel que défini par notre contexte, notre culture, nos traditions. Nous devons utiliser une approche féministe afin d’être capable de comprendre tous ces différents éléments qui sont liés au trauma

Nous vous invitons à explorer avec nous les significations et les pratiques de guérison et de bien-être, ce que veut dire ‘être bien’ en tant qu’individu, communautés, mouvements et organisations (ou associations). 

Pour soumettre vos idées envoyez-nous un court résumé mentionnant les éléments suivants:

  • Pays de résidence
  • Type de soumission (par example: art, balado-diffusion (podcast), essai personnel, article d’opinion, etc.)
  • Une description du thème et de l’angle de votre soumission
  • Comment pensez-vous que votre soumission contribue à théorisation ou la pratique féministe du mieux-être et du bien-être

Les contenus en français, portugais, anglais et arabe sont les bienvenus. 

Voici quelques questions que nous aimerions explorer dans ce numéro 3:

  • Peut-on vraiment être bien en vivant dans un monde injuste?
  • Quelle est notre relation avec l’activisme et le mieux-être?
  • Comment les complexe industriel des ONGs contribue à notre malaise?
  • Quel est le rôle de la spiritualité dans les mouvements et la mobilisation féministes?
  • Quelles sont les formes de savoir traditionnel que nous pouvons utiliser / adapter pour favoriser la guérison et les soins collectifs et individuels?
  • Quels sont les narratifs néfastes adoptés par les activistes en regard au travail acharné et au dévouement à la cause?
  • Quel est le rôle de la justice sociale dans la prestation du mieux-être et du bien-être?

Faites-nous parvenir vos idées au plus tard le 29 mai 2020 à editors.ralf@cal.org.za .

Si vous avez besoin d’information supplémentaire ou avez des questions envoyez-nous un courriel

Pour plus d’information sur African Feminist Standpoint sur comment être diffusée sur notre plateforme, contactez Caroline et Amanda à editors.ralf@cal.org.za .

Qui est CAL?

La Coalition Africaine des Lesbiennes est un réseau féministe, activiste et pan-africaniste de 14 organisation dans 10 pays de l’Afrique sub-saharienne qui se consacre à faire avancer la liberté, la justice et l’autonomie corporelle pour toutes les femmes du continent africain et au-delà.

La  Coalition Africaine des Lesbiennes construit avec d’autre un futur féministe où la justice sociale prévaut et où en tant qu’africaines nous vivons dans la dignité et la liberté et travaillons en solidarité avec nos amis à travers le monde afin de créer un changement transformateur. 

Qu’est-ce que Standpoint Magazine?

L’African Feminist Standpoint(AFS) est un espace numérique faisant la promotion de la pensée, les mots et l’expression artistique Radicaux, Africains, Lesbiens, Féministes (RALF) et est une production de la Coalition Africaine des Lesbiennes (CAL). 

L’espace de l’AFS a pour objectif d’être un centre d’information et d’expression par et pour les pensées et idées africaines et féministes. Il présente des expressions écrites, audios et visuelles de ce qu’est le féminisme radical africain, dans la voix et la diversité des féministes africaines.

Comment pouvez-vous contribuer? 

Si vous avez du matériel qui contribue au discours, à l’analyse et à la production de connaissances générales dans les domaines du féminisme, des droits sexuels, des droits de la femme et du genre, nous aimerions vous publier sur African Feminist Standpoint.

Histoires courtes, récits personnels, poèmes, analyses, promotion de la recherche produite par CAL ou ses partenaires, ou en lien avec les thèmes du magazine, interviews, vidéos, arts visuels et podcasts sont les bienvenus.

African Feminist Standpoint est un espace d’expérimentation et d’apprentissage, et l’équipe médias de CAL est heureuse de travailler avec les contributrices individuellement pour développer du contenu.

“Nous avons une richesse de connaissances que nous devons rendre public pour revendiquer notre espace sur notre existence, nos sexualités, nos genres, nos moyens de subsistance et nos êtres” – Fikile Vilakazi

Close
Follow

FOLLOW BLOG VIA EMAIL

en_USEnglish
en_USEnglish
%d bloggers like this: