Call for submissions: Issue #4 Concerning Violence

La version française suit ci-dessous

Submit your ideas!

Feminists, activists and women human rights defenders working in countries in the Global South have been struggling with and challenging systemic and institutional oppression, including crisis in governance, patriarchy and heteronormativity, climate crises, neoliberalism and globalisation. These crises have resulted in economic disparities, inadequate/failing infrastructures, such as limited access to healthcare, clean water and electricity. Covid-19  has further exposed gendered implications of these disparities and inequalities, as well as the intersectional, pre-existing post-colonial inequalities that have given rise to specific risks and vulnerabilities. 

While 2020 has been an incredibly difficult year for organizing, requiring us to radically change, adapt and reassess our plans and systems of engagement, feminists have continued to agitate and to give critical and necessary input into how the world should be moving forward in light of changing realities, calling out violence, even as it hides in plain sight. 

In light of this CAL launched a 3 part webinar series during #16DaysofActivism2020 called:

In Plain Sight: Discussing Violence, Power and Wellbeing

In Plain Sight endeavoured to: 

  • Make feminist contributions and expansions to the discourse on violence
  • Support and participate in existing and emerging  online communities of activists that can enrich the public discourse on VAWG, Well-being, and Advocacy
  • Center the voices of (queer) feminist activists, WHRDs, academics, artists, and organisers in the Violence Against Women and Girls narrative. 

During the webinar series we explored pertinent questions such as:

  • How do we change the current discourse on wellbeing to one that acknowledges the dismantling of institutions of oppression as necessary to foster and sustain individual and collective wellbeing?
  • How do we build strong and sustainable South-South movements that are able to hold states accountable in multilateral spaces?
  • How do we improve our knowledge systems (how we produce and disseminate) on VAW and Women’s political participation to inform our advocacy?

In the spirit of continuing these conversations and discussions we are so excited to launch the call for submissions for Issue 4 of the African Feminist Standpoint: Concerning Violence

The majority of women and gender non-conforming people in Africa face enormous constraints to their freedom and autonomy, in relation to their everyday lives, decision making, and bodies. Our freedom to choose and decide, to give and withhold consent and to exercise our individuality and collective sense of self is deeply regulated and policed with punishments and sanctions applied to those who disobey, resist and refuse to comply with the related sexuality and gender norms.  

We also realise that violence against women and other marginalized communities extends beyond inter and intra-personal relationships and is imbedded and entrenched in the structures of social life and institutions that govern such.

Feminist activists are constantly expanding the discourse on violence to question the organisation of society, to question social norms and values and to question some of the ways violence is being used even in the spaces that purport to dismantle it. 

We invite you to explore and document with us the experiences and analyses of violence in all spheres of our lives. 

Here are a few examples of themes you could explore in your submission. 

Please note that these are simply ideas – and don’t have to feature in your submission if you would like to go in a different direction:

  • The personal IS political – what interpersonal violence tells us about systemic and institutional violence
  • Interpersonal violence in queer relationships: The violence of heteronormativity 
  • Violence at the UN and AU: Are these safe spaces for us to organise? 
  • The gender binary as violence 
  • Organisational Development as violence: the NGO industrial complex
  • The violence of the economy: how capitalism and neo-liberal policies enact violence in our lives

To submit your ideas send us a short abstract telling us the following: 

  • Country of residence 
  • Type of submission (eg. art piece, podcast, personal essay, opinion piece etc.)
  • A description of the theme and the angle of your submission
  • How or what you think your submission contributes to feminist theorising on violence

Content in French, Portuguese, English and Arabic welcome.

Send us your ideas no later than 15 February 2021 to editors.ralf@cal.org.za .

If you have any queries or questions please email us.

For more info on African Feminist Standpoint and how to be featured on the platform please contact Caroline and Amanda at editors.ralf@cal.org.za 

What is CAL?

The Coalition of African Lesbians is a feminist, activist and pan Africanist network of 14 organisations in 10 countries in sub-Saharan Africa committed to advancing freedom, justice and bodily autonomy for all women on the African continent and beyond.

The Coalition of African Lesbians builds with others a feminist future where social justice prevails and where we as Africans live in dignity and freedom and work in solidarity with our friends all over the world to create transformatory change.

What is Standpoint Magazine?

The African Feminist Standpoint (AFS) is a curated digital space for Radical African Lesbian Feminist (RALF) thought, words and artistic expression and is a product of the Coalition of African Lesbians (CAL).

The AFS space aims to be a hub of information and expression by and for African Feminist thoughts and ideas. It features written, audio and visual expressions of what Radical African feminism is, in the voice of African feminists and the diversity of African feminisms.

How can you contribute?

If you have material that contributes to discourse, analysis and general knowledge production in the areas of feminism, sexual rights, women’s rights and gender we would love to feature you on African Feminist Standpoint

Short stories, personal accounts, poetry, analysis pieces, promotion of research produced by CAL or its partners, or in line with the themes of the magazine, interviews, videos, visual art and podcasts are all welcome. 

African Feminist Standpoint is a space for experimentation and learning and the media team at CAL is happy to work with contributors one on one to develop content. 

‘We have a wealth of knowledge that we must make public to claim our space about our existence, our sexualities, our genders, our livelihoods and our being’ – Fikile Vilakazi


Soumettez vos idées !

Les féministes, les activistes et les défenseures des droits humains et des droits des femmes travaillant dans les pays du Sud luttent contre et contestent l’oppression systémique et institutionnelle, y compris les crises de gouvernance, le patriarcat et l’hétéronormativité, les crises climatiques, le néolibéralisme et la mondialisation. Ces crises ont entraîné des disparités économiques, des infrastructures inadéquates ou défaillantes, comme l’accès limité aux soins de santé, à l’eau potable et à l’électricité. La pandémie Covid-19 a également mis en évidence les implications de ces disparités et inégalités en termes de genre, ainsi que les inégalités post-coloniales préexistantes qui ont engendré des risques et des vulnérabilités spécifiques.

2020 a été une année incroyablement difficile pour l’organisation, nous obligeant à changer, adapter et réévaluer radicalement nos plans et systèmes d’engagement. Malgré ce contexte difficile, les activistes féministes ont continué à s’agiter et à apporter une contribution critique et nécessaire sur la manière dont le monde devrait avancer à la lumière des réalités changeantes, en dénonçant la violence, même si elle se cache en pleine vue.

C’est dans ce context que CAL a lancé une série de webinaires en trois parties pendant les 16 jours d’Activisme 2020 :

En pleine vue : Discuter de la violence, du pouvoir et du bien-être

En pleine vue s’est efforcé de:

  • Apporter des contributions et des élargissements féministes au discours sur la violence
  • Soutenir et participer aux communautés en ligne existantes et émergentes d’activistes qui peuvent enrichir le discours public sur la VFF, le bien-être et le plaidoyer
  • Centrer les voix des activistes féministes (queer), des défenseures des droits humains et des  droits des femmes, des universitaires, des artistes et des organisatrices dans le récit de la violence faite aux femmes et aux filles.

Au cours de la série de webinaires, nous avons exploré des questions pertinentes telles que:

  • Comment changer le discours actuel sur le bien-être en un discours qui reconnaît le démantèlement des institutions d’oppression comme nécessaire pour favoriser et maintenir le bien-être individuel et collectif ?
  • Comment construire des mouvements Sud-Sud forts et durables capables de responsabiliser les États dans les espaces multilatéraux ?
  • Comment améliorer nos systèmes de connaissances (comment nous produisons et diffusons) sur la VFF et la participation politique des femmes afin  d’informer notre plaidoyer ?

Dans l’esprit de poursuivre ces conversations et discussions, nous sommes très enthousiastes à l’idée de lancer cet appel à soumissions pour le numéro 4 d’African Feminist  Standpoint: Au sujet de la violence. 

En Afrique, la majorité des femmes et des personnes non conformistes sont confrontées à d’énormes contraintes en matière de liberté et d’autonomie, en ce qui concerne leur vie quotidienne, leur prise de décision et leur corps. Notre liberté de choisir et de décider, de donner et de refuser notre consentement et d’exercer notre individualité et notre sens collectif de soi est profondément réglementée et surveillée, avec des punitions et des sanctions appliquées à ceux et celles qui désobéissent, résistent et refusent de se conformer aux normes relatives à la sexualité et au genre. 

Nous sommes également consciente que la violence à l’égard des femmes et des communautés marginalisées va au-delà des relations interpersonnelles et intrapersonnelles et qu’elle est ancrée dans les structures de la vie sociale et les institutions qui les régissent.

Les activistes féministes élargissent constamment le discours sur la violence pour remettre en question l’organisation de la société, les normes et valeurs sociales et pour remettre en question certaines des façons dont la violence est utilisée, même dans les espaces qui prétendent la démanteler.

Nous vous invitons à explorer et à documenter avec nous les expériences et les analyses de la violence dans toutes les sphères de notre vie.

Voici quelques exemples de thèmes que vous pourriez explorer dans votre soumission.

Veuillez noter qu’il s’agit simplement d’idées – et que vous n’êtes pas obligé de les inclure dans votre contribution si vous souhaitez aller dans une autre direction :

  • Le personnel EST politique – ce que la violence interpersonnelle nous apprend sur la violence systémique et institutionnelle
  • La violence interpersonnelle dans les relations homosexuelles : La violence de l’hétéronormativité
  • La violence à l’ONU et à l’UA : ces espaces sont-ils sûrs pour nous ?
  • Le binaire du genre comme violence
  • Le développement organisationnel comme violence : le complexe industriel des ONG
  • La violence de l’économie : comment le capitalisme et les politiques néo-libérales mettent en œuvre la violence dans nos vies

Pour soumettre vos idées envoyez-nous un court résumé mentionnant les éléments suivants:

  • Pays de résidence
  • Type de soumission (par example: art, balado-diffusion (podcast), essai personnel, article d’opinion, etc.)
  • Une description du thème et de l’angle de votre soumission
  • Comment pensez-vous que votre soumission contribue à théorisation ou la pratique féministe du mieux-être et du bien-être

Les contenus en français, portugais, anglais et arabe sont les bienvenus. 

Faites-nous parvenir vos idées au plus tard le février 2021 à editors.ralf@cal.org.za 

Si vous avez besoin d’information supplémentaire ou avez des questions envoyez-nous un courriel

Pour plus d’information sur African Feminist Standpoint sur comment être diffusée sur notre plateforme, contactez Caroline et Amanda à editors.ralf@cal.org.za .

Qui est CAL?

La Coalition Africaine des Lesbiennes est un réseau féministe, activiste et pan-africaniste de 14 organisation dans 10 pays de l’Afrique sub-saharienne qui se consacre à faire avancer la liberté, la justice et l’autonomie corporelle pour toutes les femmes du continent africain et au-delà.

La  Coalition Africaine des Lesbiennes construit avec d’autre un futur féministe où la justice sociale prévaut et où en tant qu’africaines nous vivons dans la dignité et la liberté et travaillons en solidarité avec nos amis à travers le monde afin de créer un changement transformateur. 

Qu’est-ce que Standpoint Magazine?

L’African Feminist Standpoint(AFS) est un espace numérique faisant la promotion de la pensée, les mots et l’expression artistique Radicaux, Africains, Lesbiens, Féministes (RALF) et est une production de la Coalition Africaine des Lesbiennes (CAL). 

L’espace de l’AFS a pour objectif d’être un centre d’information et d’expression par et pour les pensées et idées africaines et féministes. Il présente des expressions écrites, audios et visuelles de ce qu’est le féminisme radical africain, dans la voix et la diversité des féministes africaines.

Comment pouvez-vous contribuer? 

Si vous avez du matériel qui contribue au discours, à l’analyse et à la production de connaissances générales dans les domaines du féminisme, des droits sexuels, des droits de la femme et du genre, nous aimerions vous publier sur African Feminist Standpoint.

Histoires courtes, récits personnels, poèmes, analyses, promotion de la recherche produite par CAL ou ses partenaires, ou en lien avec les thèmes du magazine, interviews, vidéos, arts visuels et podcasts sont les bienvenus.

African Feminist Standpoint est un espace d’expérimentation et d’apprentissage, et l’équipe médias de CAL est heureuse de travailler avec les contributrices individuellement pour développer du contenu.

“Nous avons une richesse de connaissances que nous devons rendre public pour revendiquer notre espace sur notre existence, nos sexualités, nos genres, nos moyens de subsistance et nos êtres” – Fikile Vilakazi

Close
Follow

FOLLOW BLOG VIA EMAIL

en_USEnglish
en_USEnglish
%d bloggers like this: